Grand lit de rivière

Cette appellation historique, ou encore « la rivière royale », concerne la plus importante rigole du réseau.  D’une longueur totale de 22 km, il a été creusé en contrebas de tous les étangs amont (la Tour, Le Perray, Saint-Hubert et Hollande, les Noës) pour collecter leurs eaux et les acheminer à l’étang de Saint-Quentin.


Il emprunte, pour moitié de son cours 8 aqueducs souterrains, l’autre moitié de son linéaire est à ciel ouvert. Il n’est pas en eau en permanence et reste souvent à sec de mai à septembre.
grand lit 11094_2

Sa pente de 20 centimètres par kilomètre est très faible. Sa largeur moyenne est de 4 à 5m  (2m en aqueduc) avec une profondeur de 2m à 4m par endroits. Sa capacité d’écoulement, en pleine charge lors des transferts hivernaux entre Saint-Hubert et Saint-Quentin, est quand même de 500 l/s !

10 décharges (vannes de fond - surverses) sont réparties sur ses 22 km pour évacuer les eaux excédentaires vers les rivières en contrebas : Drouette, Yvette, Mauldre.

L’emprise foncière de part et d’autre est au moins de 4m et peut dépasser 20m, ce qui permet d’aménager des circulations douces le long de ce grand axe naturel.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.